DANS LES TRANCHEES DE LA GRANDE GUERRE

Publié le par histoire-et-collection-chauconin-neufmontiers

DANS LES TRANCHEES DE LA GRANDE GUERRE

Du courage, de l'abnégation et une bonne dose de folie. Depuis la fin du mois de mai, les membres de l'association Histoire et Collection creusent et aménagent des tranchées dans un champs à l'entrée de Chauconin-Neufmontiers.

"De gentils hurluberlus", s'amuse Alain, l'un deux.

Le centenaire du début de la Grande Guerre approche et l'association ne pouvait pas laisser passer cet événements sans le marquer de son empreinte. A partir du 6 septembre, grâce au travail de cette bande de copains, les visiteurs pourront donc revenir 100 ans en arrière et se mettre dans la peau d'un soldat embourbé dans cette guerre des tranchées si meurtrière.

"Nous travaillons à partir de plans militaires d'époque que l'on a récupérés au château de Vincennes. Nous voulons être le plus proche possible de la réalité", explique Guy Leplat, qui fait partie des meubles dans l'association. Le site n'est pas encore achevé mais le résultat est déjà bluffant: 30 mètres de tranchées françaises, la même chose du côté allemand et, entre les deux, un "boyau", ces passages plus étroits qui reliaient deux tranchées, de 40 mètres.

Alain Lassaut s'est chargé du gros œuvres. Après 40 ans de service dans les travaux publics, il a manié la pelleteuse pour donner forme au site. "Depuis, on "habille" les tranchées", confie Christophe Tschaen, président d'Histoire et Collection. "On a posé des rondins, des tôles, des planches de bois, des canisses. On a fait pas mal de récup' pour tout ça"

Toutes les astuces sont bonnes à prendre. Gérard Renoult et Guy Chevalier ont ainsi passé leur journée, mercredi dernier, à découper un filet de tennis qui fera office de fil barbelé.

Il reste encore un mois et demi de travail pour que tout soit prêt le 6 septembre prochain. Ce jour-là, de 14 heures à 18 heures, des dizaines de figurants en tenue d'époque investiront les tranchées pour une reconstitution grandeur nature devant le public.

"Les Allemands vont attaquer la tranchée adverse, les Français vont se replier pour ensuite contre-attaquer. Une vraie scène de guerre", détaille le président. Des artificiers seront présent pour rendre la reconstitution encore plus réaliste. Un attelage du canon de 75, l'un des canons les plus célèbres de l'histoire, sera même de la partie: "Il en reste très peu en France. Il sera escorté par 10 cavaliers."

Pendant tous les week-ends de septembre, l'après-midi, les membres d'Histoire et Collection accueilleront le public sur le site. Toute les animations sont gratuites.

Les gentils hurluberlus attendent plusieurs milliers de visiteurs.

article de Gurvan Abjean: "La Marne" du mercredi 30 juillet 2014

Publié dans PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article