Ils sont prêts à recréer la bataille de la Marne

Publié le par histoire-et-collection-chauconin-neufmontiers

Ils sont prêts à recréer la bataille de la Marne

Sur un terrain vague de 3ha, prêté par la commune et un agriculteur, les bénévoles d'Histoire & Collection s'affairent. Deux d'entre eux clouent des planches pour terminer la tranchée française, deux autres montent l'infirmerie du front, à côté d'un passionné qui scie des blocs de polystyrène pour les transformer en mur de cimetière. Depuis un mois, l'association prépare une reconstitution de la bataille de la Marne, qui se déroulera sur ces terres la samedi 6 septembre à 15 heures. Les bricoleurs blaguent tout en fabriquant des croix de cimetière, un calvaire... La pause déjeuner résonne de rires autour d'un barbecue.

Les 5 et 6 septembre 1914, le 276e régiment d'infanterie s'est battu à Villeroy: le lieutenant Charles Peguy y mourut d'une balle dans le front. La brigade de tirailleurs marocains a été décimée à Chauconin. La commune a été occupée deux jours par les Allemands, qui se sont servis de l'église Saint-Barthélémy pour soigner les blessés. Les Français ont récupéré le village le 7 septembre.

Histoire et Collection fera revivre cette bataille en faisant combattre une cinquantaine d'Allemand contre autant de Français. Les Allemands en casque à pointe, seront en fait Britanniques. Les Français seront bénévoles d'Histoire et Collection et des reconstituants d'autres associations, en pantalon garance et portant képis.

"On a fait appel à un artificier qui assurera des explosions, raconte Martial Derynck, ancien président de l'association. Nous aurons un canon de 75 et une quinzaine de cavaliers. Nous avons un devoir de mémoire et nous voulons rendre l'histoire vivante à travers cette reconstitution." Les spectateurs verront les Allemands s'avancer dans la plaine pour tenter de récupérer une tranchée aux Français, avec tirs de mitrailleuses et fusils. Tous les weekends de septembre, le champs de bataille sera visible du grand public et les écoles conviées à des visites en semaine.

Histoire et Collection recherche des descendant des six civils et militaires enterrés à Chauconin-Neufmontiers. La famille d'Hugo Derville viendra à cette commémoration. Ce capitaine du 2e régiment de tirailleurs marocains a été tué le 5 septembre 1914, à l'âge de 33 ans. Il est enterré à Penchard, en lisière du bois du Télégraphe.

Article "Le parisien" du 23 juillet

Publié dans PRESSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article