LA DISCORDE DE CHAUCONIN

Publié le par histoire-et-collection-chauconin-neufmontiers

LA DISCORDE DE CHAUCONIN

"Le Matin": samedi 13 novembre 1915 3ème édition

La discorde de Chauconin

Mme Laurent-Fauconnier est cultivatrice à Chauconin, petit village de Seine et Marne.

C'est une femme de 35 ans environ, mère de trois enfants. Son mari se trouve actuellement sur le front. Elle avait à répondre, devant le conseil de guerre des délits de: 1° propos séditieux; 2° publication de nouvelles alarmistes.

Le village de Chauconin a été le 5 septembre 1914, brûlé en partie par les Allemands, contre lesquels, comme on le pense, la colère est grande parmi les villageois.

Mme Laurent-Fauconnier, née d'un père Belge et d'une mère Allemande, et qui a épousé un Français, s'est trouvée, à raison de ses origines, en bute aux invectives de quelques habitants de Chauconin.

Prétendant avoir été appelée "Boche" par deux voisins, elle a poursuivie ceux-ci devant le tribunal de police correctionnelle de Meaux, sous l'inculpation d'injures. Mais le jour de l'audience, elle a été arrêtée pour propos séditieux et publication de nouvelles alarmistes.

Mme Laurent-Fauconnier a protesté contre la prévention dont elle était l'objet, et qui, d'après elle, constitue une vengeance de la part de ses ennemis.

Tout Chauconin se trouvait à l'audience. Après l'audition de nombreux témoins, le lieutenant Cresson, commissaire du gouvernement, a soutenu la prévention, en réclamant contre l'inculpée une simple peine d'amende.

Après plaidoirie de Me Paul Khan, le conseil a acquitté la prévenue.

LA DISCORDE DE CHAUCONIN

Commenter cet article